Rechercher
  • Nadine Giovannoni

L'attention

Il y a un temps pour tout nous dit le dicton

Oui le temps naturel se scinde en une infinité de rythmes qui ne sont que l'aspect visible et mesurable du mouvement de la vie

Les micro-changements à l'oeuvre se reflètent et se superposent en continuité et nos ressentis nous les rend perceptibles

Pour tant de choses qui nous sont accessibles, combien ne passent pas la porte de notre conscience pour des raisons diverses

Il est peut-être alors de notre responsabilité d'inviter en nous ou de facilité en nous cette capacité

Donner à l'expression de la vie en nous la possibilité de la rencontre grâce à l'ouverture est un engagement à traiter l'information comme de  la communication, ce qui revient pour simplifier à faire la distinction entre les faits (choses) et les personnes, cela commence par l'attention, c'est à dire à partir de la libre circulation de ce qui est dit, entendu, perçu de sources variées, andogènes (in genus: qui naît, est généré au dedans de nous) et exogènes (ex genus: qui naît en dehors de nous, véhiculés par l'extérieur) en étant en état d'ouverture d'esprit

Alors peut-être que oui, il s'agit d'orienter notre regard en prêtant attention à ce qui est là pour pouvoir le voir

La communication n'est pas chose acquise d'emblée, l'information séduit, elle est attractive et vient facilement prendre le relais de nos émotions qui se voient ainsi cautionnées

Traiter quoi que ce soit à partir de la colère, de la tristesse voile notre compréhension. Les émotions indiquent et nous guident, tout comme les symptômes spécialement là pour ne pas manquer une justesse

Et si nous commencions par mettre notre attention sur l'exploration des justesses



2 vues

Suivez Nadine Giovannoni :

  • Facebook Social Icon

Tél : 06 10 01 59 26

Bon cadeau à imprimer