Rechercher
  • Nadine Giovannoni

Ne plus se distinguer

Ne plus se distinguer évoque un discernement par l'un des sens qui ne se fait pas et fait prendre la mesure d'à quel point nous pouvons parfois nous éloigner de nous-même . J'ai été interpelée récemment par la prise de parole d'un médecin sur les violences que l'humain fait subir à un autre et sa proposition de "remettre au centre" les catégories concernées : femmes, enfants...et tous ceux dont on entendait pas la parole . Dans cette requête de remettre au centre des populations fragilisées, j'ai entendu, "faire exister" . La violence existe là où l'existence de l'autre est niée, là où on ne le distingue plus que comme objet . Alors oui, il semblerait que nous ne voyions plus par les sens et au-delà des sens, comme aveugles à l'existentiel . Nier ni ne renforce ni ne comble, mais amène le vide à se rependre sur notre monde par la logique qui le crée . Pouvons-nous encore être profondément touché par cette humanité qui se cherche Essayant de reconnaître à l'extérieur ce qui l'habite à l'intérieur . Et se détache du vivant, en s'en coupant un peu plus Combien d'espoir dans cette quête d'un senti qui transcende l'anesthésie . Exister veut dire « sortir de », « se manifester, se montrer » c'est aussi « être debout », « être stable » Se montrer amène la stabilité . Il ne s'agit alors pas tant de remettre au centre que de ne pas oublié de faire apparaître, afin de manifester le déploiement de l'existentiel ( ce qui a trait à la vie, à l'être) comme expression du soi

1 vue

Posts récents

Voir tout

La peur

Comme nous nous étions rencontrés il y a peu pour parler de "l'amour du point de vue de la maïeusthésie" C'est de "la peur" dont il sera question pour cette rentrée "café psycho" que j'animerai le jeu

Suivez Nadine Giovannoni :

  • Facebook Social Icon

Tél : 06 10 01 59 26

Bon cadeau à imprimer