À propos du corps


La maladie, les accidents, l'anxiété, le stress le temps etc. laissent des traces, sculptent et défont les corps au grè des vécus

Nous devrions être attachés et bienveillants pour cette géographie qui situe nos histoires de manière visible, là où la psyché se fracture pour se protéger

Il y a quelque chose d'infiniment touchant dans ce qui ne peut se cacher sans être visible

On parle de plasticité pour mettre en avant la capacité qu'a le cerveau pour s'adapter aux incidents de la vie, cette plasticité est un élan positif qui démontre les grandes capacités que le corps a pour trouver une autre trajectoire d'apprentissage, il en est de même pour sa réparation, sa transformation, sa récupération, mais que peut-on dire sur la prise en compte de son ressenti ?

Peut-on considérer que le corps a un vécu propre qui ne soit pas en rapport avec celui de la psyché ?

La maïeusthésie considère le corps comme un être à part entière exprimant des émotions purement corporels sans pour autant être psychosomatiques (quand la douleur de la psyché s'exprime par le corps)

Le corps peut aussi produire des ressentis au niveau de la psyché pour être entendu afin que l'on prenne soin de lui

Il est important de savoir entendre les manifestations, les symptômes ou les souffrances du corps pour ce qu'elles sont

Cela nous sensibilise sur des aspects qui sont habituellement peu interrogés, nous conviant à poser notre attention quand la vie nous interpelle

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square