top of page

Cinéma

La faculté qu'a l'image dans le récit de nous faire vivre une expérience sensorielle m'a toujours fascinée

L'image semble primer sur tout, extraire le reste des sens, les convoquer

J'ai vu récemment le très beau film "Les huit montagnes" et me suis demandée Comment regarde-t-on un film ?

Les sensations que nous offre le visuel nous projettent dans celles qui nous sont propres, les vécus sont différents bien que l'intime les rend universelles, à l'inverse plus c'est universel plus c'est intime

Les moments de cette vie déroulée résument notre humanité

Rien n'est grave me disaient-ils

Les choix, les possibles, les impossibles qui tracent nos destins se distendaient sur les sommets, au détour d'un chemin, près d'un ruisseau et reprenaient une autre consistance, une autre place, sans jamais avoir quitté la sienne

Tout était inscrit là

La cartographie du monde nous fait revisiter des lieux, nous rapprocher des êtres

Les mots définissent et sculptent les pensées

Les destins s'étalent, prennent leur temps

Parfaitement

Les actions ponctuent et initient

Rien n'est réel, nous vivons d'images et de sensations, nous tendons vers la limite, basculons vers l'infini, le royaume de l'âme, là où les choses n'ont simplement plus de contours

Kommentare


Posts à l'affiche
Revenez bientôt
Dès que de nouveaux posts seront publiés, vous les verrez ici.
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page