Untitled

Que constate-t-on, quand dans un système quel qu'il soit, les symptômes débordent de toutes parts ?

Sa mauvaise santé sans doute, et ?

S'il est possible de vérifier en soi combien de forces sont contraires, de choix difficiles, de doutes présents

Il semble plus facile de réprimer ce qui agit en nous quotidiennement sous forme d'ambivalence, que de porter une attention particulière aux symptômes

Dans le domaine de la psychologie, la maïeusthésie les envisage dans ses accompagnements comme étant présent spécialement pour rencontrer un être (un de ceux qui en nous, attend d'être rencontré) et pour ce faire défile ce fil d'Ariane qui permet de le rejoindre

Qu'il soit intime ou collectif, ce fil nous amène-t-il vers la même destination ?

Est-ce possible de comparer les symptômes que notre société produit avec ceux de la psyché ?

Que nous allions à la rencontre d'un "Être" où d'une dimension d'être plus collective, seul le but change. Qu'il s'agisse de réhabiliter un vécu, restaurer un état communiquant ou de penser le monde dans son organisation, le besoin est là de remettre du contact plutôt que d'uniformiser pour des raisons d'efficacité

On peut voir les choses du côté du "développement" qui se réalise comme une construction avec des ajouts d'éléments, ou du point de vue du "déploiement", qui lui se réalise par la révélation de ce qui existe déjà en soi et avec lequel nous avons perdu le contact

Le cours du monde impacte son humanité et l'individu n'étant pas indépendant de son milieu, ou d'un contexte, nos mouvements de vie sont reliés à tous les autres

" L'écosystème de notre fonctionnement psychologique est aussi concerné par le vécu de l’humanité", nous rappelle Thierry Tournebise

« La conscience monte à travers les vivants », précise Teilhard de Chardin (1995)

Dans un monde en pleine accélération, où la mesure du vivant est distordue par la technologie (voir les écrits de Paul Virilio)

N'est-t-il pas éminemment important d'entretenir cette vie dans son élan, sensible au vécu de cette humanité ? En capacité de l'inscrire avec toute la possibilité de notre conscience, autant à travers la mosaïque qu'est notre histoire, que dans sa dimension existentielle ? Pour ne jamais oublier que l'humain se construit et évolue, porté par un besoin ontique, une pulsion de vie qui le pousse à chercher la complétude


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives